Reading time: 3 minute(s)

“Papa, à l’école on a appris que le vert stimule la créativité.” Ma fille aime aller droit au but, alors j’écoute attentivement – et ce commentaire là  m’a fait réfléchir pendant un moment. J’ai pensé aussitôt à un sujet qui me préoccupe en ce moment ainsi que l’industrie : les compagnies aériennes aiment s’en prendre à la  magnifique couleur vert.

À propos des systèmes GDS, pourquoi les compagnies aériennes parlent-elles souvent de manière méprisante des “vieux écrans verts”? Pourquoi la technologie GDS est-elle réduite à cet aspect unique, inchangé et fréquemment utilisé? Je reconnais qu’il est facile de dépeindre l’écran vert comme démodé. Dans une comparaison directe entre un format de sortie basé sur du texte et une interface utilisateur graphique comme Windows ou entre un format de sortie GDS pour des utilisateurs professionnels et un site Internet de compagnie aérienne, une agence de voyage en ligne ou un métamoteur de recherche, le choix du format le plus moderne semble tout de suite évident.

Mais est-ce bien vrai? Comparons l’objectif de chaque affichage.

Un programme basé sur les images contrôlé par une souris facilite la compréhension d’informations complexes par les utilisateurs. Son but est de présenter les différences entre produit— telles que destinations d’escale, temps de vols, prix, emplacement des sièges et plus—de manière visuelle. Le groupe cible est l’utilisateur final ou l’utilisateur novice dans l’agence de voyage.

L’écran vert, cependant, est le domaine des agents de voyage professionnels, qui travaillent de manière très efficace avec  d’énormes contraintes de temps et de coûts, analysant les routes, comparant les prix, préparant les réservations, important les données de profil du voyageur, complétant les réservations par script et exécutant des macros sur les réservations pour les compléter. Tout cela est étroitement lié aux systèmes en aval dans les entreprises pour remplir d’autres besoins tels que rapport, facturation, sécurité des passagers et bien plus.

Ces utilisateurs utilisent souvent le programme à l’aveugle et sont rapides et efficaces. Ils sont à juste titre fiers de pouvoir travailler comme des professionnels avec un outil professionnel, et le faisant, selon des comparaisons indépendantes, jusqu’à trois fois plus vite qu’avec des logiciels pilotés par un menu. Un artisan a besoin d’outils professionnels. Ou bien connaissez-vous un artisan professionnel qui achète ses outils au supermarché ?

Ce que les compagnies aériennes oublient souvent et intentionnellement de mentionner c’est qu’il y a aussi des pages de couleur pilotées par des menus dans les GDS, à la fois chez Amadeus et dans les autres entreprises, que ce soit pour les hôtels, la location de voiture ou même pour les compagnies aériennes. Les employés dans une agence de voyage ne sont pas tous des experts dans tous les domaines couverts par un GDS. Pour eux le GDS fonctionne comme un site Internet moderne avec des images support, des recherches cartographiques et un menu de navigation I-A. Cela ressemble de très prés à une agence de voyage en ligne – dont les données incidemment transitent par une interface

GDS.

Les GDS offrent le meilleur des deux mondes en un endroit, pour que les professionnels aient le choix. Écran verts et logiciel piloté par un menu sont les deux faces d’une même pièce.

Ainsi ma fille a raison : le Vert est Super. Et je réalise que j’aime le vert.

Écrit par Bernd Schulz pour le Amadeus.com blog.

Lire l’article original  ici.

Shares