AAVT-CV
Reading time: 5 minute(s)

« Soyez audacieux et créatif », c’est le conseil du nouveau président de l’Association des Agents de Voyages du Cap-Vert (AAVT-CV), Mario Sanches, pour les jeunes qui veulent se démarquer dans l’industrie du voyage.

Amadeus s’est entretenu avec M. Sanches :

Comment AAVT-CV contribue-t-elle à l’évolution de l’industrie du voyage au Cap-Vert ?

En ce qui concerne notre nouvelle direction, il est clair que nous commençons notre parcours dans un environnement difficile et inhabituel.

Jamais auparavant nous n’avons été confrontés à autant de défis dans notre région. Il s’agit notamment de l’absence de concurrence en ce qui concerne les vols intérieurs et les vols internationaux effectués par notre transporteur national. Ceci a un impact sur le prix des billets d’avion.

Notre objectif initial sera de travailler avec les autorités et les autres parties prenantes pour trouver des solutions permettant de résoudre les problèmes actuels sur notre marché.

Selon des informations parues dans la presse, la nouvelle direction de AAVT-CV a l’intention de transformer les agences de voyages en agences de tourisme. Pourriez-vous expliquer pourquoi ceci est important ?

Le secteur du voyage est très concurrentiel et, en même temps, très volatile. Ce secteur est influencé par de nombreux facteurs externes, imposés par les destinations. C’est pourquoi il est si important que les agents de voyages diversifient leur offre.

Les agents de voyages sont des promoteurs et des vendeurs de destinations, en l’occurrence du Cap-Vert. Pourquoi, en tant qu’agents de voyages, ne devrions-nous pas assumer ce rôle et ajouter le tourisme à notre portefeuille ? Cela augmentera non seulement les bénéfices des agences de voyage, mais celles-ci bénéficieront également du statut d’agence de promotion du tourisme national et du tourisme au Cap Vert.

Nous avons l’intention de soutenir nos membres tout au long de ce voyage, qui ne sera possible que si nous améliorons la qualité de nos services et de nos compétences. Nous nous engageons à former non membres dans cet objectif.

Quels sont vos projets pour l’avenir du secteur du voyage au Cap-Vert ?

Nous avons l’intention d’augmenter le nombre de nos membres et d’accroître l’influence de l’AAVTCV afin qu’à la fin de notre mandat, nous ayons obtenu des résultats positifs pour nos membres.
Cependant, il est important de dire que notre direction a hérité d’une association crédible et consolidée avec 18 ans d’histoire.

L’association a contribué à renforcer l’industrie du tourisme au Cap-Vert et ce dont nous avons besoin à présent, c’est de renforcer et d’améliorer où nous pouvons. La consolidation de l’industrie du voyage, comme de toute autre industrie, sera toujours un processus continu.

Quelles sont certaines des tendances et des évolutions auxquelles nous pouvons nous attendre dans le secteur du tourisme au Cap-Vert ?

Ce que nous devrions voir à l’avenir, c’est une augmentation du tourisme intérieur, dans le cadre de l’évolution de nos agences de voyages en tant qu’agences de tourisme. Cela comprend la création de forfaits pour les touristes entrants qui veulent découvrir d’autres destinations dans notre archipel.

Nous devons aller au-delà du slogan « Dix îles, dix destinations ». Avec un réseau aérien et maritime mieux développé, nous pourrions également inclure Santa Luzia dans notre offre. Combien de personnes ont la possibilité de visiter une île inhabitée dans leur vie ?

Mais encore une fois, je parle de quelque chose qui dépasse l’influence des agences de voyages. La plupart des services, la modernisation, l’accès accru et la réduction des prix dans un environnement concurrentiel ont très peu de rapport avec nous. Néanmoins, nous devons travailler ensemble pour diversifier notre offre touristique. Cela comprend la création d’itinéraires et d’événements culturels et contribuera à créer un produit touristique.

Nos membres doivent diversifier leurs partenariats et identifier de nouvelles destinations nationales et internationales, car les Cap-Verdiens voyagent également à l’étranger.

On a beaucoup parlé de l’augmentation du nombre de visiteurs étrangers jusqu’un million de touristes. Pour y arriver; nous devrons transformer Destination Cap-Vert en bien plus que le soleil et la plage. La diversification et la qualité doivent être à l’ordre du jour.

Avez-vous des conseils pour les jeunes qui veulent se démarquer dans l’industrie du voyage locale ?

Soyez audacieux et créatif ! Ces deux traits de caractère vont de pair et garantiront la qualité de votre service et sera votre carte de visite pour vos clients.

Il n’existe pas de formule magique. Bien que cela puisse paraître contradictoire à ce que j’ai déjà mentionné, les consultants doivent également être pragmatiques et réalistes. Ils doivent pouvoir s’adapter à la réalité qui les entoure.

Alors, soyez audacieux mais prenez des risques calculés et soyez au courant de tendances de l’industrie et du marché.

Amadeus a récemment été récompensé par AAVT-CV, un grand honneur pour nous. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur l’histoire de ce prix ?

Les agences de voyages et de tourisme au Cap-Vert entretiennent des relations étroites avec différentes entités du secteur du tourisme : compagnies aériennes, institutions gouvernementales, hôtels et système mondial de développement.

AAVT-CV a fêté cette année ses 18 ans. Nous reconnaissons que ces différentes institutions nous ont aidé à grandir. C’est pourquoi l’ancienne direction de l’association a voulu célébrer cet événement en récompensant de telles institutions, y compris Amadeus.

Comment voyez-vous la collaboration avec Amadeus évoluer à l’avenir ?

Amadeus est un partenaire important pour les agences de voyages de la région. C’est pourquoi nous nous félicitons d’une collaboration plus étroite avec Amadeus. Nous pensons que nous allons au-delà du dialogue et des partenariats pour parvenir à une véritable collaboration.

Shares