BLOG

News from Africa
5 décembre 2017 , 8:21

“Le voyage, c’est ma joie de vivre !” – Chloé Balanos sur 40 ans dans le monde du voyage

Chloé Balanos

Alors qu’Amadeus fête ses 30 ans cette année, Inter-Voyages au Cameroun a franchi le cap des 40 ans dans le monde du voyage. Nous avons discuté avec le Directeur General de Inter-Voyages Chloé Balanos de ses expériences dans l’industrie du voyage au cours des 40 dernières années.

Vous fêtez vos 40 ans cette année, quels ont été les principaux changements que vous avez observés dans l’industrie depuis la création de votre agence ?

En 40 ans dans cette industrie du voyage, nous avons eu beaucoup de changements. Le principal était l’avènement des nouvelles technologies qui ont pour vocation première de simplifier la vie de l’homme. Fascinante par les progrès et la modernité qu’elle symbolise, effrayante par ses possibles dérives, la technologie avait un caractère magique. C’est beau disions-nous, mais en même temps, nous avions peur. Tant qu’il n’y a pas eu d’expérience, nous projetions des scénarios du futur effrayant. Un temps d’adaptation a été nécessaire pour que l’homme retrouve le sentiment de dominer la technologie. Avec l’arrivée de l’ordinateur, de l’internet et des GDS, nous sommes passés du physique au virtuel. Fini les échanges entre les différents intervenants par téléphone, fax et courrier.

Quelles sont les choses qui vous manquent le plus à propos du « bon vieux temps » du voyage ?

Ce qui nous manque le plus à propos du « bon vieux temps » du voyage, ce sont les relations humaines. L’utilisation accrue d’internet qui a remplacé le contact en direct, nous a perturbé au début. Le choc était aussi la fin de la perception des commissions sur l’émission des billets qui nous permettaient de vivre confortablement. Les EDUCTOUR offerts par les compagnies aériennes, les règlements des factures aux compagnies directement… tout ceci nous manque.

Quelles sont les choses qui vous manquent le moins ou pas du tout ?

Ce qui manque le moins est le fastidieux exercice de rédaction et transmission des états de ventes mensuels et les réservations par téléphone.

Quelles sont les trois technologies qui ont eu le plus d’impact sur le monde du voyage au cours de ces dernières décennies ?

L’évolution foudroyante du matériel qui joue depuis 40 ans un rôle primordial dans le développement de l’informatique. L’ordinateur lorsqu’il a été inventé était une curiosité de laboratoire. Le premier ordinateur était une grosse machine qui a été remplacée par des écrans plats avec beaucoup plus de capacités et maintenant nous pouvons aussi travailler avec des ordinateurs portables.

L’internet qui se veut l’une des multiples avancées technologiques et scientifiques est apparu et il y a eu des bouleversements et changements du marché. Aujourd’hui grâce à l’internet, on est connecté avec le monde, on est toujours branché sur tout ce qui se passe mondialement et donc grâce à lui on est joignable au bout du monde, ce qui est un atout majeur pour les agences. Il est clair que l’essor des nouvelles technologies et d’internet a radicalement modifié notre façon de consommer le monde du voyage. Ensuite les GDS, CRS et PMS sont apparus. Avec l’interface graphique, l’utilisation du GDS a été simplifiée. Avec Sell Connect, Amadeus donne la possibilité de gérer/contrôler son agence de n’importe quel endroit.

Quels ont été les plus grands défis dans l’industrie du voyage durant ces dernières décennies ? comment l’industrie les a-t-ils surmontés ?

Les défis ne manquaient pas pour les agences de voyages concurrence, érosion des marges, volatilité des clients de plus en plus informés et exigeants pour faire à la concurrence d’internet et à la digitalisation de la relation client.

Avec les avancées de la technologie mobile une certaine catégorie de la clientèle pouvait rechercher, planifier, réserver et signaler leurs activités sur tous les mobiles et même acheter les billets en ligne. Le monde des voyages a été très tôt consommateur des nouvelles technologies.

L’arrivée des agences de voyages en ligne, vendant de l’aérien et de l’hôtellerie et d’autres services sont venu nous concurrencer grandement.

Mais le défi des agences de voyages est stratégique avant d’être technologique. La solution était l’innovation et le juste investissement dans les nouvelles technologies était obligatoire.

Un autre grand défi était aussi la gestion de la trésorerie. Faire du crédit aux clients était facile mais payer IATA était très difficile à gérer. Il fallait faire appel aux banques avec des intérêts importants ou utiliser ses réserves de trésorerie pour équilibrer les comptes.

Un peu plus sur vous : où étiez-vous il y a 30 ans ? quels étaient vos rêves à ce moment-là ? avez-vous accompli vos objectifs ? quels sont vos rêves pour les 30 prochaines années ?

Il y a 30 ans j’étais au Cameroun. Une grande partie de ma vie a été consacrée à l’agence de voyage. C’était mon gagne-pain, c’était le plaisir de voyager, la satisfaction de rencontrer et de servir une clientèle venant de tous les horizons. C’était ma joie de vivre. Les objectifs de chiffre d’affaires et de positionnement sur le marché des agences de voyage du Cameroun étaient atteints et puis les nouvelles technologies sont arrivées, ensuite le BSP avec le règlement des factures tous les 15 jours et le risque est monté. Après le choc, nous avons constaté les bienfaits des nouvelles technologies, nous les avons adoptées et nous avons évolué avec.

Pour les 30 prochaines années, nous voulons arriver à mettre en œuvre une stratégie totalement repensée, qui nous permettra de résister à la concurrence accrue des nouvelles agences et des compagnies aériennes en fournissant de nouveaux services, en nouant des partenariats, en explorant de nouveaux segments de clients et en développant notre présence en ligne.

Nous devons nous renouveler et nous adapter, offrir des services plus personnalisés, offrir des conseils à nos clients et rester une valeur ajoutée que la technologie ne peut égaler.

Nous devons créer une nouvelle dynamique commerciale, relever les défis de mondialisation et devenir une agence de nouvelle génération.

Voici mes projets pour le futur.

 

 

Tags:

Categorised in:

This post was written by Amadeus Africa Team

Comments are closed here.

Shares
Lire les articles précédents :
30 ans Amadeus
Les agents de voyages souhaitent à Amadeus un Joyeux Anniversaire

A l’occasion du « quizz gagnant CWA spécial 30 ans Amadeus » organisé durant le mois d’Octobre, nous avons été heureux de...

Fermer